Métallerie

L'histoire :

La métallerie est la suite logique de la forge due à l'apparition des outils mécaniques et de l'industrialisation. La sidérurgie et la mécanisation ont donné, aux forgerons, l'opportunité d'avoir directement le métal sous formes demandées, plus besoin de battre le fer pour en faire des barres. Puis, progressivement, l'industrie proposa des formes plus complexes permettant un gain de temps et de main d'oeuvre. Les outils électriques et les différentes méthodes d'assemblages modernes réduisent encore un peu plus le travail du forgeron qui ,dès lors, n'a plus qu'à commander et assembler les pièces. Progressivement, l'art premier du forgeron disparut. Heureusement, des amoureux des techniques anciennes ont conservé celles-ci à travers le temps.

L'atelier :
Gov Kemper est équipé pour le travail de métallerie, bien sûr il reste un petit atelier et n'est pas équipé comme les grandes sociétés, mais avec ces outils, Xavier Pinasseau peut mesurer, couper et souder toutes les pièces nécessaires à ses oeuvres. La partie la plus interressante de la métallerie est la soudure. Technique permettant d'assembler des pièces de métal entre elles de façon simple, solide et durable. Gov Kemper permet de pratiquer deux méthodes principale de soudure : l'Arc et L'Oxyacétylènique.
    L'Arc : Procédé de soudure électrique
    L'Oxyacétylène : Procédé de soudure par chalumeau à gaz (oxygène et acétylène)
Gov Kemper est aussi un atelier ou l'on peut travailler le bois. Bien que non spécialisé dans celui-ci, il est possible de trouver différents outils simples pour le bois.
L'ensemble de ces outils donne à Xavier Pinasseau la possibilité de réaliser pleinement ses oeuvres.

L'exemple :

La préparation du socle se fait en deux phases. Tout d'abord on découpe dans la tôle les différentes parties, ici quatre plaques de 350mm par 7 mm, l'épaisseur de la tôle est de 2 mm. Une autre découpe pour la plaque du dessus toujours dans la même plaque avec des dimenssion de 350 par 350 mm.

En deuxième, l'ensemble est soudé à l'arc pour former une petite boite. On trace les endroits où vont passer les tubes et on perce.

Ensuite on découpe les tubes à la bonne longueur.


On découpe une plaque pour faire la tablette qui reçoit les sculptures dans une tôle de 3 mm d'épaisseur.


On soude l'ensemble à l'arc. Les tubes traversent le socle et viennent finir dans le béton que l'on coule dans celui-ci. Avant le béton, on maille l'intérieur du coffrage pour une meilleur solidité.

Tout les pièces sont blanchies à la meuleuse avant d'être assemblé. Le tout fini sera vernis avec une peinture PU bi-composants.